Conseils,  Travaux

Travaux d’isolation : pourquoi commencer par le toit ?

Avec les dispositifs d’incitation à l’isolation de son habitation, l’État vise non seulement à permettre aux Français de réduire leurs factures d’électricité en bénéficiant d’aides financières importantes, mais également à réduire la consommation d’énergie globale du pays. Il y a malheureusement, depuis quelques années, d’importantes campagnes phoning (appels téléphoniques) agressives qui sont souvent des arnaques. Pourtant, il y a des entreprises honnêtes qui prodiguent des services d’isolation de qualité. Afin de séparer le bon grain de l’ivraie, nous allons voir ce qu’il en est exactement dans cet article et plus particulièrement dans le cas de l’isolation du toit. En étant mieux informé, chacun sera à même de pouvoir contrôler un devis et des travaux avec plus d’attention, sachant que l’isolation est un domaine qui profite à toutes et à tous.

 

Pourquoi faire isoler sa toiture en premier ?

Il s’agit avant tout de comprendre comment fonctionne les déplacements des flux de températures au sein d’un lieu clos. Tout d’abord, l’air chaud monte tandis que les flux froids ont tendance à rester en dessous de cette masse de chaleur. Concrètement, cela signifie que lorsqu’on chauffe une maison, ce sont les étages supérieurs qui ont tendance à avoir d’abord une montée en température. Par conséquent, vu que l’air chaud souhaite monter toujours plus haut, il est essentiel que le toit soit parfaitement isolé, ne diffusant qu’une infime partie de la chaleur à l’air libre.

Pour aller plus loin, par exemple procéder à des travaux d’isolation avec uniso-isolation.fr, il faut entrer en contact avec le professionnel et indiquer que l’on souhaite faire isoler son toit. Nous allons voir par la suite qu’il faudra effectuer des choix.

 

L’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur

Ainsi, après avoir décidé de faire isoler son toit, nous sommes confrontés à une problématique : faut-il procéder par l’intérieur, ou bien à l’extérieur, en posant des isolants sur les murs ? Sachant qu’une isolation par les combles, ou bien pour le toit en général, la consommation globale en énergie peut être réduite de près d’un tiers. De plus, la demeure sera d’autant mieux notée dans le système de classement énergétique, ce qui augmente la valeur à la revente. Que des bénéfices, en somme.

Pour répondre à la question initiale, tout dépend de la structuration même de la toiture : que la maison soit neuve ou ancienne, il faut analyser l’état général de la charpente et de ce qui la couvre, puis savoir si les combles sont aménagés ou non, puis enfin connaître la surface totale disponible. C’est avec l’entreprise d’isolation qu’il faudra effectuer ce diagnostic qui peut être faite sur place ou par rendez-vous téléphonique.

 

Les spécificités de l’isolation par l’extérieur

C’est la solution la plus impressionnante, vu qu’elle va jouer sur l’aspect extérieur de la maison. De plus, toute la surface de la toiture sera concernée et non pas une seule partie (à part quelques exceptions). Ainsi, ce n’est pas toujours la solution préférée par les particuliers : le fait de devoir enlever tout le revêtement de la toiture peut faire naître des réticences. Pourtant, bien que ce soit l’option la plus onéreuse, elle est redoutablement efficace et sur le long terme, ce sont des économies substantielles qui seront effectuées.

Les deux principaux avantages sont : 

  • Des économies, mais uniquement si l’on prévoit l’isolation par l’extérieur en même temps que la rénovation d’une toiture, ce qui est faire d’une pierre deux coups.
  • Aucune perte d’espace de vie, y compris dans les combles, comparé à une isolation par l’intérieur. Cela signifie aussi que l’aménagement n’est pas touché, donc tout ce qui est poutres apparentes ne sont pas affectées.

Les inconvénients ne portent, nous l’avons vu, que sur le prix à compter pour ces travaux. Comme précisé dans les avantages, on peut quand même réduire la facture en étant prévoyant.

Côté technique d’isolation, c’est généralement fait à l’aide d’une matière cellulose (mais aussi de chanvre dans certains cas) qui est injectée sur l’ensemble que forme la charpente, le tout étant retenu à l’aide d’une plaque pare-poussière. Pour assurer l’étanchéité du tout, il y a ajout d’une plaque qui isole de la pluie, puis des doubles lattes sont entreposées. Il y a aussi d’autres techniques, qui utilisent de la laine de verre, ou bien du polystyrène.

 

Les spécificités de l’isolation par l’intérieur

Dans le cas où les combles sont déjà aménagés ou bien si l’on compte le faire dans un futur plus ou moins proche, il est peut-être préférable d’opter pour l’isolation par l’intérieur. On appelle également cette technique l’isolation sous rampants, terme parfois utilisé par les professionnels du métier.

L’isolation par l’intérieur est assez simple techniquement, il s’agit d’entreposer un isolant en couches dans la structure même de la toiture. C’est entre les chevrons de la charpente, ou sous eux, que c’est réalisé. Pour plus d’efficacité, l’entreprise chargée de l’isolation peut tout à fait ajouter une deuxième couche, avec la technique croisée, avec l’ajout d’une membrane-vapeur.

Enfin, on peut ajouter ensuite un autre isolant, mais qui agit aussi comme revêtement esthétique, comme réaliser un mur de plâtre qui va servir de parement. Il faut cependant retenir que cela va immanquablement camoufler les poutres de la charpente : si l’on apprécie leur esthétique, il est essentiel de le savoir.

Les principaux avantages sont :

  • Un moindre coût de l’isolation par l’intérieur, plutôt que par l’extérieur.
  • En rapport avec son prix modique, c’est plus rapide à réaliser et moins technique à faire.

Si c’est une solution économique pour le portefeuille, il faut tenir compte de plusieurs désavantages dans l’isolation par l’intérieur. C’est à commencer avec la perte de volume sous combles, ainsi que la nécessité de fermer les accès à ceux-ci pendant les travaux (sans oublier de les vider entièrement). Enfin, nous l’avons évoqué, il n’y aura plus de poutres apparentes, si celles-ci avaient du charme.

Enfin, notons le cas des combles perdus, car non aménagés. C’est le cas le plus simple et assez efficace. Mais il faut savoir que c’est aussi un risque de voir ces combles non accessibles devenir le repaire d’animaux, comme les oiseaux ou les rongeurs. Ces derniers peuvent en effet creuser des galeries et provoquer une perte d’efficacité, sinon des bruits indésirables.