Partagez______________________

Twitter_40.jpgFacebook_40-copie-1.jpgIn_40.jpgYoutube_40-copie-1.jpg

@jacobpascal__________________

Extraordinaire__________________

Voyage microscopique au centre du bois

(Universcience.tv)

Metropol Parasol de Séville

(MetsäWood)

L'Hermione

(Asselin S.A.)

Grenier St-Jean Angers

(Atelier Perrault)

Aéroport Charles De Gaulle T2E

(MetsäWood)

Le chêne Babaud

(Photo Pascal Jacob)

@Strater_Paris____________________

19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 13:23

Paris, 19 mai 2014 - Une idée à reprendre par toutes les communes françaises équipées de rond-point (25 000 en France à ce jour ...) et qui souhaitent sensibiliser leurs administrés aux énergies renouvelables en forme de clin d'oeil aux vertus écologiques de l'arbre et de la forêt. A moins que ces administrés choisissent d'investir eux-mêmes dans un arbre à vent ou un arbre solaire pour garantir leur besoin en énergie ou bien pour recharger leur véhicule électrique ...


L'arbre à vent

 

Une start-up française a développé un concept d'arbre-éolienne, dessinée par un designer, qui peut s'intégrer dans n'importe quel paysage urbain. L'Arbre à Vent est un système éolien en forme d'arbre dont les feuilles agissent comme autant de mini éoliennes capables d'apporter puissance et autonomie.

 

Selon le concepteur, la Société NewWind, " ... l'Arbre à Vent est en mesure de s'implanter partout, aussi bien en ville qu'à la campagne, en toute harmonie avec son environnement. Placé sur un rond point de circulation à l’entrée d’un village comme dans un quartier résidentiel, l’ARBRE À VENT, seul ou groupé, fournit la puissance nécessaire pour éclairer toute une rue, une résidence pavillonnaire, un bâtiment public.

 

Un seul arbre de 2,5 KW permet d’alimenter 25 réverbères. Groupé avec d’autres ARBRES, il permet d’alimenter des équipements collectifs comme des bâtiments agricoles isolés, loin des sources électriques existante. Lotissements et éco-quartiers peuvent également être équipés dès leur conception. Toits terrasses, promenades, rives de fleuve, squares, jardins… jamais il ne défigure ... Un seul ARBRE À VENT de 3 KW garantie les besoins électriques d’un foyer de 4 personnes hors chauffage. Avec deux ARBRES, tous les besoins d’une famille sont couverts ... Trois ARBRES À VENT fournissent 10,5 KW, de quoi recharger votre voiture, au pied de votre immeuble, sur le parking de votre entreprise ou votre supermarché habituel ... ".


En savoir plus sur l'arbre à vent Voir aussi sur Facebook


Un arbre à vent de NewWind a été inauguré à Pleumeur-Bodou le 23 avril 2014.

 

 

L'arbre solaire (photovoltaique)

 

Sur un tout autre concept architectural, voici l'arbre solaire photovoltaïque, visible dans une petite commune de Lombardie (Italie) qui vient de "planter" un arbre producteur d'énergie solaire ... Située en bordure du Lac de Garde, Manerba Del Garda commune de la province de Brescia (Italie du Nord) est située au coeur du pays des Cyprès (arbres buissonnants, sempervirents, pouvant atteindre une hauteur de 5 à 40 mètres). C'est pourtant au beau milieu d'un rond point que se dresse un monument d'une hauteur de 10m aussi artificiel qu'extraordinaire : L'arbre solaire. Edifié à partir d'une structure en bois, cet arbre est constitué de feuilles géantes sur lesquelles sont disposés, de part et d'autre, des panneaux photovolataïques ...

 

1 m2 de cellules photovoltaïques produit environ 100kWh par an en moyenne et jusque 130 kWh dans les régions ensoleillées du Sud. Ces arbres solaires (à raison de 30 m2 de cellules photovoltaïques par unité) pourraient produire 75 millions de kWh par an ... et donc économiser autant de Kg de CO2 sur la même période (source).

 

Documents divers 1055

L'arbre solaire de Manerba (It) - Photo Pascal Jacob

 

 

© Pascal JACOB

Crédits photos l'arbre solaire : Blog de Pascal Jacob - Pascal Jacob

Dernière mise à Jour : 19/05/2014 14:50


publié par Pascal JACOB - dans Ecologie & développement durable
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 16:09

Paris, 18 mai 2011 - Le Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable vient de publier le numéro 7 (12 mai 2011) de la " Lettre du Grenelle de l'Environnement " Télécharger la Lettre (N° 7).


Logo_Grenelle-copie-1.jpg

 

La France dans dix ans ne sera plus ce qu’elle est aujourd’hui. Le Grenelle Environnement aura imprimé sa marque parce qu’il a une double ambition : il représente à la fois un projet de société, une vision et une proximité pour les citoyens. Il est loin mais décisif quand on discute à Cancun du changement climatique. Il est près quand on utilise le tramway, qu’on trie ses déchets, qu’on achète bio. 2011 devrait être l’année de la concrétisation du Grenelle et la traduction dans les faits des 268 engagements. 

 

© Pascal JACOB

Crédits photos : Grenelle de l'Environnement

Dernière mise à Jour : 18/05/2011 18:33

publié par Pascal JACOB - dans Ecologie & développement durable
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 17:26

Paris, 14 avril 2011 - Le Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable vient de publier le numéro 5 (14 avril 2011) de la " Lettre du Grenelle de l'Environnement " Télécharger la Lettre (N° 5).


Logo_Grenelle-copie-1.jpg

 

La France dans dix ans ne sera plus ce qu’elle est aujourd’hui. Le Grenelle Environnement aura imprimé sa marque parce qu’il a une double ambition : il représente à la fois un projet de société, une vision et une proximité pour les citoyens. Il est loin mais décisif quand on discute à Cancun du changement climatique. Il est près quand on utilise le tramway, qu’on trie ses déchets, qu’on achète bio. 2011 devrait être l’année de la concrétisation du Grenelle et la traduction dans les faits des 268 engagements. 

 

Accédez aux précédents numéros (1 à 4) de la Lettre du Grenelle de l'Environnement


publié par Pascal JACOB - dans Ecologie & développement durable
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 16:13

La Charité-Sur-Loire, 10 novembre 2009 [Communiqué de Yann Arthus Bertrand] - Lors du prochain sommet de Copenhague, en décembre 2009, les plus hauts représentants de près de 200 pays vont tenter de définir le cadre international de la lutte contre le réchauffement climatique pour les années à venir. Le sommet s'annonce comme un moment historique pour l'environnement, probablement même l'évènement le plus important de la décennie.

La fondation GoodPlanet a décidé d'y participer à la hauteur de l'enjeu.

A Copenhague et pour la durée du sommet, nous animerons un espace prestigieux : la cinémathèque Danoise (Danish Film Institute, DFI). Ce lieu, ouvert aux autres ONG et institutions sera un lieu de discussion et de convivialité, dans lequel nous projetterons des films liés à l'environnement, recevrons des invités de prestige et animerons des débats.

Gratuitement, et durant toute la durée du sommet : du 8 au 18 décembre.

Nous distribuerons également un livre spécialement écrit pour l'occasion "2 degrés de trop", en librairie le 12 novembre ainsi que des DVD du film "Home" spécialement réédités.

Lors du sommet, nous présenterons la continuité du projet vidéo "6 milliards d'Autres". 600 nouveaux témoignages ont été filmés dans 17 pays pour sensibiliser sur les répercussions humaines du changement climatique. Ce projet, nommé "6 milliards d'Autres. Témoins du Climat.", se veut un appel lancé par ceux dont la vie a déjà été bouleversée par les évolutions climatiques, mais aussi le signal d'alarme de la communauté scientifique.

Je suis fier de vous présenter aujourd'hui le teaser de ce film avant la sortie officielle de la version longue, le 9 décembre lors du sommet. Ce film, soutenu par le Ministère français de l'Écologie, l'ADEME et les Nations Unies, sera disponible pour tous gratuitement (Internet, TV,...).

Parce que chacun partage une partie de la responsabilité, chacun possède aussi une partie de la solution. Agissez. Agissez avec nous.

Amitiés,

Yann
Fondation Goodplanet

publié par Pascal JACOB - dans Ecologie & développement durable
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 09:30
Par Pascal JACOB (27 janvier 2008)

Au lendemain du Grenelle, 33 comités opérationnels ont été mis en place pour préparer l’adaptation et la traduction en textes législatifs des objectifs validés par le président de la République fin octobre.
 
Au moins sept comités impliquent directement ou indirectement le matériau bois et parmi eux, cinq concernent le secteur du bâtiment et de la construction : bâtiments existants, bâtiments neufs publics et privés, logements sociaux et rénovation urbaine, ainsi que les comités Etat exemplaire et collectivités exemplaires qui comportent des volets rénovation thermique.
 
Le Sénateur LEROY, quant à lui, vient d’être nommé chargé de mission « Forêt » avec pour objectif le déploiement législatif de 9 mesures destinées à favoriser le développement de la forêt française et les usages du bois dans la construction.

Grenelle.jpg 
 
Inciter d’abord puis contraindre à moyen terme
 
Le comité opérationnel en charge du logement existant avait remis,  Le 7 janvier 2008, un rapport d’étape à Jean-Louis BORLOO, Ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables, comprenant 44 mesures visant à inciter à la rénovation thermique dans un premier temps, puis à contraindre à horizon 2012. C’est également cette vision qui s’applique pour les autres groupes.
 
Pour les bâtiments anciens, le montant des  investissements à réaliser d’ici à 2050 pour atteindre les objectifs du Facteur 4 (diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre) pourrait s’élever à 400 € par m2. Si le niveau actuel (2007-2008) de ces investissements se maintenait, le montant des dépenses engagées ne dépasserait 150 € au m2 ! La mise en place et la généralisation d’un diagnostic de performance énergétique (DPE), de nouvelles évolutions de la réglementation thermique (RT) ou bien encore des mesures d’ordre fiscal et financière comme le prêt à taux zéro, pourraient permettre d’atteindre plus rapidement ces objectifs.
 
Pour ce qui concerne les constructions neuves, les objectifs préconisés par l’ONU dans le cadre du « Facteur 4 » et ceux du « Triple 20 » de l’Union européenne (+20% d’énergie renouvelable, -20% d’émission de GES, -20% de consommation d’énergie), seraient bien transposés dans la loi française. Ils seraient atteints par étapes successives : 2/3 des bâtiments neufs devraient être à Très Haute Performance Energétique (HTPE) dès 2010 dont un tiers seraient des bâtiments à basse consommation (BBC) ou à énergie passive (produisant l’équivalent de l’énergie consommée) ou à énergie positive (produisant plus d’énergie qu’ils n’en consomment). En 2012, la totalité des bâtiments nouvellement construits devraient respecter le label BBC et en 2020 100% devraient être classés en immeubles à énergie passive ou positive.

Grenelle3.jpg
Une loi d’orientation puis de programmation pour la filière bois et le matériau bois
  
Dans un tel contexte, les usages du bois en tant que matériau de construction et de vêture lui confèrent une place de choix quand on connaît ses performances thermiques et environnementales. L’effet « Grenelle » sur les volumes de bois consommés pour la construction devrait être perceptible dès les premiers textes législatifs appliqués.
 
leroy_philippe01061s.jpgA ce propos, Jean-louis BORLOO souhaite soumettre au parlement un projet de Loi d’orientation avant le 9 février 2008, puis une Loi de programmation dès le printemps 2008. C’est le Sénateur Philippe LEROY (Sénateur de Moselle) qui, à la demande du Ministre de l’Agriculture, Michel BARNIER, assurera la responsabilité du Comité opérationnel « Forêt » avec pour mission de définir les voies, moyens et conditions requis pour une entrée en vigueur des conclusions du Grenelle de l’Environnement à savoir les 9 mesures suivantes concernant directement la forêt et le bois :
 
1 - Dynamiser la filière bois en protégeant la biodiversité forestière ordinaire et remarquable : produire plus de bois (matériau et énergie renouvelable) et mieux en valoriser les usages.
 
2 - Privilégier la valorisation locale du bois (matériau, énergie) dans les projets de développement locaux et les projets de territoires (à l’instar des pôles d’excellence rurale ou des chartes forestières de territoires en particulier).
 
3 - Renforcer la certification forestière (FSC et PEFC) et privilégier l’emploi du bois certifié dans les constructions publiques : 100% du bois acheté par l’Etat sera du bois certifié à compter de 2010.
 
4 - Rendre obligatoire la certification des bois importés.

5 - Promouvoir le bois éco-matériau dans la construction, dans le cadre d’un plan national en faveur du bois.
 
6 - Adapter les normes de construction au matériau bois.
 
7 - Mettre en place un label de construction « réalisé avec le bois ».
 
8 - Reconnaître et valoriser les services environnementaux supplémentaires rendus par la forêt.
 
9 - Favoriser la résilience des forêts au changement climatique
 
 
Ressources (Téléchargement de fichiers Pdf)

Les 33 chantiers du Grenelle de l'Environnement

Les 7 chantiers du "Grenelle de l'environnement" qui concernent directement ou indirectement le matériau bois : lettres de mission :
 
 
 
 
 
 
 
 
Site Internet du Grenelle de l'Environnement :
www.legrenelle-environnement.fr/grenelle-environnement/
 
 


publié par Pascal JACOB - dans Ecologie & développement durable