Partagez______________________

Twitter_40.jpgFacebook_40-copie-1.jpgIn_40.jpgYoutube_40-copie-1.jpg

@jacobpascal__________________

Extraordinaire__________________

Voyage microscopique au centre du bois

(Universcience.tv)

Metropol Parasol de Séville

(MetsäWood)

L'Hermione

(Asselin S.A.)

Grenier St-Jean Angers

(Atelier Perrault)

Aéroport Charles De Gaulle T2E

(MetsäWood)

Le chêne Babaud

(Photo Pascal Jacob)

@Strater_Paris____________________

4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 14:40

Nevers, 4 novembre 2011 – Le débat public sur le projet de ligne à grande vitesse (LGV) Paris-Orléans-Lyon s’est ouvert le 4 octobre dernier à Clermont Ferrand. L’un des points essentiels qui sera dévoilé par RFF (Réseau Ferré de France) à l’occasion de la réunion publique prévue le 9 novembre prochain à Nevers concernera l’amélioration de l’accessibilité des territoires. Sujet évidemment essentiel pour le développement du pôle industriel de Sardy-Les-Epiry (Wood Valley) avec l’arrivée annoncée d’ERSCIA mais aussi celle probable de plusieurs grands noms de l’industrie de la seconde transformation du bois.


WVTGV.jpg

 

Wood Valley : Une concentration industrielle unique en France pour la filière bois

 

Le pôle industriel de Sardy-Lès-Epiry (situé à 52 km de Nevers), au cœur de la Bourgogne, à proximité de la plus importante réserve de pins douglas de France située sur le Morvan, est sur le point d’accueillir ERSCIA France, le plus important complexe sciage et énergie réalisé sur le territoire national. Le site industriel d’une superficie supérieure à 100 hectares est  également calibré pour accueillir d’autres industries de la seconde transformation. En effet, cette « Wood Valley » vise à constituer une concentration d’activités exclusivement industrielles complémentaires proches géographiquement intégrant la filière bois (forêt, matériau bois et ses dérivés), la production d’énergie verte et les isolants thermiques naturels. Cette concentration industrielle permettra de regrouper, notamment sur le site de Sardy, des leaders européens de la transformation du bois exerçant des activités complémentaires.

 

1000 emplois concernés à moyen terme

 

En termes d’emplois, l’enjeu est de taille. En créant 120 emplois directs et plus de 200 emplois indirects (services, maintenance, logistique, …) en 2014, ERSCIA France va naturellement favoriser l’implantation d’industries de valorisation de sa matière première (bois sciés résineux) tels que les bois reconstitués, lamibois, bois massif aboutés, entre autres, des produits aujourd’hui importés pour l’essentiel d’Allemagne ou d’Autriche . Dans le projet définitif (lui aussi soumis à enquête publique du 2 novembre au 16 décembre prochain), 50 hectares sont réservés à l’accueil de ces industries complémentaires. Plus de 400 emplois directs et 200 emplois supplémentaires à ceux d’ERSCIA sont susceptibles d’être créés au sein de WOOD VALLEY. Au total c’est donc bien 1000 emplois qui seront concernés par cette concentration industrielle.

 

Le TGV via Nevers : le tracé MEDIAN, celui du bon sens !

 

Compte tenu de la taille du site industriel et du nombre d’entreprises présentes, le pôle bois génèrera une fréquentation importante estimée à plusieurs milliers de personnes par an.

 

L’arrivée du TGV dans la Nièvre serait évidemment une aubaine pour ce site industriel. Même s’il restera une soixantaine de kilomètres à parcourir pour atteindre la gare TGV la plus proche (dans le cas des scénarios intéressants le territoire nivernais : EST et MEDIAN), soit 40 minutes, l’attractivité du pôle industriel de Sardy s’en trouvera considérablement renforcée. 

 

Parmi les scénarios proposés, le tracé EST, le plus direct de Paris à Lyon, de toute évidence est le plus attractif  parce que le plus proche du Nivernais Central et donc le plus près de Sardy-lès-Epiry.

 

Cependant, est-il raisonnable de vouloir privilégier le seul intérêt du futur site industriel au détriment de l’intérêt général des territoires concernés par ce projet structurant ?

 

Le tracé MEDIAN, le « tracé du bon sens » est de loin, celui qui répond aux besoins et aux attentes du plus grand nombre, permettant à la fois de servir les territoires de l’extrémité Est de la Région Centre, du Nord de l’Auvergne et ceux de l’ouest bourguignons tel que Sardy-lès-Epiry et la « Wood Valley ».

 

La perspective de la création d’une gare TGV en périphérie sud de l’Agglomération de Nevers permettra un accès tout aussi facile depuis le pôle bois de Sardy-lès-Epiry.

 

L’accès au TGV depuis les territoires du centre nivernais sera d’autant plus facilité que l’on aura su créer les bonnes interconnections routières et ferroviaires avec  la future gare TGV et plus particulièrement avec la voie ferrée Nevers-Dijon, voie de desserte interne  du territoire Nivernais.

 

Peut-on à ce stade caresser l’idée d’une liaison ferroviaire Corbigny- Sardy-lès-Epiry -Nevers gare TGV ? 

 

Une telle perspective ouvrirait de légitime espoirs de développement du plus important complexe bois français  mettant alors Sardy-lès-Epiry  par le fer à moins de 2 heures de Paris, Lyon et Clermont Ferrand !

 

Polc_2-copie-1.jpg    

 

© Pascal JACOB

Crédits : Blog de Pascal Jacob

Dernière mise à Jour : 04/11/2011 - 18h13

Partager cet article

publié par Pascal JACOB - dans Actions de Pascal JACOB