Partagez______________________

Twitter_40.jpgFacebook_40-copie-1.jpgIn_40.jpgYoutube_40-copie-1.jpg

@jacobpascal__________________

Extraordinaire__________________

Voyage microscopique au centre du bois

(Universcience.tv)

Metropol Parasol de Séville

(MetsäWood)

L'Hermione

(Asselin S.A.)

Grenier St-Jean Angers

(Atelier Perrault)

Aéroport Charles De Gaulle T2E

(MetsäWood)

Le chêne Babaud

(Photo Pascal Jacob)

@Strater_Paris____________________

13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 15:48

Paris, 13 octobre 2010 - Jacques LE GUEN, député du Finistère, a remis aujourd'hui au Président de la République son rapport sur la protection des forêts tropicales et de leur biodiversité.

 

En cohérence avec la Conférence internationale sur les grands bassins forestiers qui s'est tenue à Paris le 11 mars dernier, le chef de l'État avait chargé M. LE GUEN d'identifier les « outils et politiques mobilisables au niveau européen et international » pour « lutter contre la déforestation » et préserver la biodiversité.

 

Alors que 13 millions d'hectares de forêt disparaissent chaque année, le rapporteur plaide pour une politique internationale de reforestation menée avec la participation et au bénéfice des populations locales. Cette politique de préservation de la biodiversité forestière ne peut aboutir que si le secteur forestier est intégré dans le cadre plus vaste des négociations sur le climat. A cet égard, le Partenariat mondial pour la forêt initié par la Norvège et la France en mai dernier va dans le bon sens.


Foret tropicale

 

Convaincu qu'une gouvernance mondiale est nécessaire, il propose de transformer le « département forêt » de la FAO en un Observatoire mondial de la forêt chargé à la fois de la certification de la gestion forestière et du contrôle du taux de boisement à l'aide d'un système international de télédétection par satellites. Pour convaincre les pays forestiers de passer d'une politique d'exploitation à une politique de préservation, il propose l'intervention de l'aide internationale et la création d'un Fonds mondial de reboisement et d'adaptation au changement climatique (FRAC). Ce Fonds serait alimenté par des financements innovants.

 

Le Président de la République a affirmé à M. LE GUEN que la France endosserait ses propositions en matière de gouvernance et qu'elle porterait le débat sur la question centrale de la certification forestière dans la perspective du Sommet de Cancun en décembre. Il a également souhaité que soit mis à l'étude la possibilité de « flécher vers des programmes de valorisation forestière », une partie des recettes de la taxe sur les transactions financières qu'il a proposée à ses partenaires du G20.

 

Le Président de la République a souhaité, enfin, que M. LE GUEN l'accompagne lors de ses prochains déplacements officiels qui seront l'occasion d'aborder ce sujet.

 

Source : Présidence de La République Française (www.elysee.fr)

 

Téléchargez le résumé du rapport

Partager cet article

publié par Pascal JACOB - dans Ressources forestières