Partagez______________________

Twitter_40.jpgFacebook_40-copie-1.jpgIn_40.jpgYoutube_40-copie-1.jpg

@jacobpascal__________________

Extraordinaire__________________

Voyage microscopique au centre du bois

(Universcience.tv)

Metropol Parasol de Séville

(MetsäWood)

L'Hermione

(Asselin S.A.)

Grenier St-Jean Angers

(Atelier Perrault)

Aéroport Charles De Gaulle T2E

(MetsäWood)

Le chêne Babaud

(Photo Pascal Jacob)

@Strater_Paris____________________

16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 12:11

Québec (Canada), 16 novembre 2014 - « Que l’on soit en France ou au Québec, les problèmes rencontrés par l’industrie forestière sont très semblables. Voici le principal constat que nous pouvons dresser du 2e Forum franco-québécois Bois et Forêt », indique VINCENT CHAMBERLAND, coordonnateur aux communications de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec.


Fotolia 10017097 M

L’événement, qui s’est tenu à Québec, du 22 au 25 septembre dernier, sous la présidence d’honneur du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFP), LAURENT LESSARD, a réuni quelque 150 acteurs de l’industrie forestière, dont une trentaine en provenance de la France. Des professionnels, des architectes, des ingénieurs, des spécialistes de l’aménagement du territoire étaient notamment présents. Ils provenaient autant du secteur public que du secteur privé.

 

« Pratiquement tous les secteurs de la filière forestière étaient représentés. Et c’est justement ce que nous souhaitions afin d’avoir une vision globale de l’industrie », précise Vincent Chamberland.

 

Les quatre jours du Forum ont été consacrés à des conférences, ateliers et rencontres thématiques. Des visites terrain ainsi qu’une mission commerciale ont aussi été organisées. « L’objectif du Forum était de favoriser les échanges entre les acteurs d’ici, mais également d’améliorer la collaboration avec les acteurs français. En réseautant davantage, nous pouvons de part et d’autre partager nos bons coups et nous inspirer des succès des autres. »

 

Les participants ont pu bénéficier du regard croisé des différents conférenciers québécois et français sur des sujets d’actualité touchant l’industrie forestière.» Parmi ceux-ci, l’évolution de la sylviculture et des opérations forestières, le rôle des municipalités dans la gestion forestière ainsi que la négociation de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (UE) qui laisse entrevoir des perspectives de développement significatives pour les produits forestiers du Québec.

 

Source : lemondeforestier.ca

Suite de l'article 

Partager cet article

publié par Pascal JACOB - dans Ressources forestières