Partagez______________________

Twitter_40.jpgFacebook_40-copie-1.jpgIn_40.jpgYoutube_40-copie-1.jpg

@jacobpascal__________________

Extraordinaire__________________

Voyage microscopique au centre du bois

(Universcience.tv)

Metropol Parasol de Séville

(MetsäWood)

L'Hermione

(Asselin S.A.)

Grenier St-Jean Angers

(Atelier Perrault)

Aéroport Charles De Gaulle T2E

(MetsäWood)

Le chêne Babaud

(Photo Pascal Jacob)

@Strater_Paris____________________

2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 14:50

Paris, 3 mai 2011 - En encourageant la production d'énergies vertes en complément de l'énergie nucléaire notamment à partir de la biomasse forestière, Nicolas Sarkozy, lors de son déplacement à Egletons le 28 avril 2011, a clairement fixé les objectifs de la France pour les prochaines années en termes de politique énergétique.

 

ERSCIA France, qui installera à Sardy-Lès-Epiry (Nièvre/Bourgogne) une centrale électrothermique de 12 MW électriques et une unité de cogénération de 53 MW de puissance calorifique installée, fonctionnant à partir de la biomasse forestière et du bois en fin de vie, s'inscrit donc parfaitement dans les objectifs du Président de la République.


1120000275.JPG

© Présidence de la République - C. Alix

 

Egletons : Rappel des objectifs d'Urmatt 

 

L'objet de ce déplacement du Président de la République était, en autre, de rappeler l'existence des dispositifs d'aides financières accessibles aux entreprises de la filière bois (tels que le fonds bois s'adressant aux entreprises de ce secteur, en développement) et particulièrement les plus petites comme celle visitée par Nicolas Sarkozy à Egletons. Le Président de la République a également rappelé la mise en place d'incitations tel que le relèvement du tarif de rachat d'électricité par EDF produite par des centrales alimentées par la biomasse forestière (décret du 28 décembre 2009 et du 27 janvier 2011). Ces dispositifs avait été annoncés lors de son déplacement à Urmatt (Bas-Rhin/France), le 19 mai 2009. 


1120000145

 

© Présidence de la République - C. Alix

 

Les énergies vertes seront complémentaires au nucléaire

 

En déclarant que " ... ceux qui veulent remplacer le nucléaire par l'énergie renouvelable disent une monstruosité ... " et en ajoutant que " ... la France ne souhaite pas revenir au temps de la bougie ... ", Nicolas Sarkozy a parfaitement situé la place des énergies renouvelables sur notre territoire. Le projet d'ERSCIA FRANCE est une parfaite illustration de cette politique gouvernementale puisqu'il permettra de favoriser le déploiement d'une scierie industrielle en territoire rural (et sinistré économiquement) tout en produisant de l'énergie verte et des pellets, biocombustibles verts par excellence, capables d'alimenter 50% des besoins énergétiques du département de la Nièvre. 


1120000311.JPG    

© Présidence de la République - C. Alix

 

Développer des petites et des grandes scieries pour régler le déficit de la balance commerciale

 

Filière bois : 5,4 milliards de déficit 

 

Le Président est également revenu sur l'incroyable déficit de la balance commerciale de la filière bois française évaluée à 5,4 milliards soit le deuxième poste de déficit en France. Les premières paroles du Président, lors de cette table ronde, résument cette situation hors normes : " ... Nous dépensons plus de 5 milliards d'Euros par an pour aller chercher de la ressource ailleurs (NDLR : Allemagne, Belgique, Scandinavie, ...) alors que cette ressource est ici ... ". C'est bien ce qu'a compris ERSCIA FRANCE en privilégiant ses approvisonnements sur des cibles qui exportent ces grumes de résineux, puis en transformant sur le territoire français ces mêmes grumes et enfin, en alimentant les industries françaises de seconde transformation du bois (de construction principalement) habituées, depuis des décennies, à s'approvisionner en bois sciés depuis les pays cités ci-dessus.

 

On ne piège pas le Président ...

 

A la fin de son intervention, le Président de la République a, très intelligemment, esquivé une question qui lui a été posée (et sans doute bien préparée par les organisateurs de cette table ronde) à propos de " l'installation en France d'une scierie industrielle en Bourgogne " (comprenez : celle d'ERSCIA FRANCE ...) pouvant menacer les petites unités de sciages et déstabiliser toute la filière bois française. Le Président a subtilement répondu que les petites entreprises de la première transformation ne sont pas laissées de côté, bien au contraire. En effet, elles bénéficient, depuis deux ans, de dispositifs d'aides encourageant leur modernisation et leur extension : par exemple le fonds de modernisation des scieries avec OSEO permettant l'attribution de prêts participatifs sur 5 à 7 ans, ou bien encore, le fonds stratégique bois de 20 millions d'Euros, finalement peu sollicité puisque seuls 25% de ce fonds ont été utilisés à ce jour, concluant ainsi : " L'Etat vous aidera car vous êtes un secteur stratégique ".

Ceux qui espérait donc une réponse de la part du Président clairement contre des projets de scieries industrielles - et particulièrement contre l'implantation d'ERSCIA FRANCE dans la Nièvre -  ont été très déçus. Le Président était, sans aucun doute, parfaitement bien renseigné ...

 

Tout comme les petites scieries, les scieries industrielles de résineux sont évidemment nécessaires au développement de la filière bois en France. Elles sont parfaitement complémentaires puisqu'elles ne s'adressent pas à la même clientèle. Les petites scieries ou de taille moyenne ciblent une clientèle d'entreprises à façon, avec des débits sur listes alors que les scieries industrielles approvisionnent des grands comptes tels que les négoces et autres fabricants industriels de structures en bois.

 

Le Président de la République l'a très bien compris. C'est la raison pour laquelle il n'a pas souhaité opposer les genres, bien au contraire, mais a préféré adopter une position consensuelle en favorisant et en encourageant le développement des entreprises de la première transformation dans leur ensemble.

 

© Pascal JACOB

Crédits photos : Présidence de la République - C. Alix

Dernière mise à Jour : 03/05/2011 18:33



1120000006.JPG

 

1120000073.JPG

 

1120000107.JPG

 

Photos © Présidence de la République - C. Alix

publiées avec l'autorisation de la Présidence de la République


 

A lire également :

 

30/04/2011 : La Préfète de Région soutient le projet de pôle industriel Bois de Sardy-Lès-Epiry (Erscia France)

 

16/03/2011 : Erscia France, une alternative au nucléaire opérationnel dès 2013

 

 

 

 

 

Partager cet article

publié par Pascal JACOB - dans Ressources forestières