Partagez______________________

Twitter_40.jpgFacebook_40-copie-1.jpgIn_40.jpgYoutube_40-copie-1.jpg

@jacobpascal__________________

Extraordinaire__________________

Voyage microscopique au centre du bois

(Universcience.tv)

Metropol Parasol de Séville

(MetsäWood)

L'Hermione

(Asselin S.A.)

Grenier St-Jean Angers

(Atelier Perrault)

Aéroport Charles De Gaulle T2E

(MetsäWood)

Le chêne Babaud

(Photo Pascal Jacob)

@Strater_Paris____________________

2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 07:07

GDF_SUEZ.jpgParis, 2 octobre 2014 - GDF SUEZ investit 56 millions d’euros dans la réalisation de cette centrale de cogénération bois située sur la plateforme Induslacq qui entrera en service en 2016. D’une durée de 20 ans, le contrat signé entre Cofely Services et Sobegi, société gestionnaire de la plateforme de Lacq, permettra de produire et distribuer de la vapeur verte aux industriels présents sur la plateforme. La pose de la première pierre de ce projet industriel s'est déroulée le 23 juillet dernier en présence de Gérard MESTRALLET, PDG de GDF-Suez.

 

La centrale de cogénération biomasse constitue un élément clé de la transition énergétique du territoire. Elle permettra à la plateforme de bénéficier d’un mix énergétique intégrant des ressources locales et renouvelables. La centrale consommera 160 000 tonnes de biomasse par an, dont une partie collectée en haute montagne, valorisant ainsi des gisements de biomasse peu ou mal exploités dans les Pyrénées. Cofely Services a élaboré le plan d’approvisionnement en partenariat avec le Syndicat de sylviculteurs des Pyrénées-Atlantiques et une vingtaine de PME locales, qui participeront à la collecte et à la préparation du bois énergie. L’approvisionnement de la centrale devrait entraîner la création d’une centaine d’emplois dans la filière bois locale. Le recours au bois énergie permettra d’éviter le rejet de 86 000 tonnes de CO2 par an.

La centrale de cogénération biomasse est lauréate du quatrième appel d’offres gouvernemental instruit par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) pour la production d’électricité «verte». Elle produira 89 GWh d’électricité verte par an, soit la consommation électrique de 13 000 personnes.

Atout majeur dans la reconversion de la plateforme, la centrale de cogénération biomasse renforce son attractivité pour les futurs industriels qui s’implanteront sur le bassin dans les années à venir.

 

Téléchargez le communiqué de presse de GDF-SUEZ

Partager cet article

publié par Pascal JACOB - dans Développement économique